Les Carnets de Magellan

Saint Petersbourg

Surgie des marécages sur la seule volonté d’un tsar ambitieux, Saint Petersbourg est aujourd’hui l’une des plus belles villes du monde. Envoûtante, jeune et grandiose, celle que les russes surnomment affectueusement Piter se dévoile à tous ceux qui prennent le temps de s’y perdre, au cœur des méandre de ses canaux.

A chaque saison sa couleur, son rythme, son ambiance. Mélancolique sous les nuages, elle devient joyeuse sous le ciel clair des Nuits Blanches et dévoile toute sa lumière lorsque l’épais manteau neigeux fait écho aux façades colorées des palais.
Quelque soit la saison à laquelle on souhaite la découvrir, la ville n’a de cesse de surprendre ses visiteurs et ne laisse personne indifférent.

Nous contacter

Les destinations

Forteresse Pierre et Paul

C’est ici, sur l’Île aux Lièvres, que Pierre le Grand posa la première pierre de celle qui deviendra "La Venise du Nord", il y a plus de 300 ans. La Forteresse abrite aujourd’hui un chapelet de bâtiments dont une prison et une superbe cathédrale où reposent les membres de la famille Romanov.

Nous contacter

Ermitage

A la simple évocation du mot "Ermitage", l’esprit s’évade et l’on s’imagine flânant dans ce labyrinthe de salles d’apparat, temple de l’Art. Il faudrait toute une vie pour admirer l’incroyable collection de près de trois millions d’œuvres du plus grand musée du monde.

Nous contacter

Palais Youssoupov

La façade jaune de la somptueuse résidence de la famille Youssoupov se reflète dans les eaux de la Moïka. Célèbre pour avoir été le théâtre de l’assassinat du mystérieux Raspoutine, le palais présente une enfilade de superbes salles d’apparat et un savoureux petit théâtre.

Nous contacter

Musée Fabergé

Figure majeure de la joaillerie russe, Karl Fabergé est entré dans l’Histoire grâce à ses œufs impériaux. On peut en admirer quelques spécimens dans le palais Shuvalov, récemment restauré et transformé en musée dont la collection, très riche, permet d’admirer la finesse du travail des orfèvres russes.

Nous contacter

Palais Menchikov

Première grande résidence de la ville, le palais Menchikov est installé sur les bords de la Néva, sur l’île Vassilievsky. Il est l’un des rares témoins de l’époque de Pierre le Grand, grâce à son intérieur richement décoré selon les goûts du XVIIIe siècle.

Nous contacter

Musée Russe

Installé dans le joli Palais Michel, ce musée regroupe une impressionnante collection d’art russe, qui fait le bonheur tant des amateurs d’icônes que des admirateurs de Répine ou Chagall.

Nous contacter

Peterhof

Couramment appelée "Le Versailles russe", l’illustre résidence d’été des tsars impressionne par la démesure de ses jardins et son jeu de fontaines complexe. En été, on y accède par bateau, l’occasion d’une belle balade sur le Golfe de Finlande.

Nous contacter

Saint Sauveur sur le Sang Versé

Erigée sur le lieu de l’assassinat du tsar Alexandre II, cette église est peu à peu devenue le symbole de la ville. A l’intérieur, les murs sont entièrement recouverts de mosaïque et de matériaux précieux, ce qui donne à l’ensemble un aspect tout à fait unique.

Nous contacter

Tsarskoe Celo

Située à quelques kilomètres au sud de St Petersbourg, la ville de Pouchkine abrite le Palais Catherine, surtout célèbre pour sa chambre d’ambre. Résidence préférée des derniers tsars, le palais est entouré d’un agréable jardin paysager dont on profite été comme hiver.

Nous contacter

Nos départs en petits groupes pour cette destination

Faste des Tsars à Saint Pétersbourg


Du 1er au 8 février 2021

1785*€ par personne


Vous rêvez de parcourir Saint Pétersbourg, sans courir, seuls dans les musées ?

Découvrez la Forteresse Pierre et Paul, le très beau palais Youssoupov, la cathédrale St Sauveur sur le Sang Versé et le Musée Russe, sans oublier le célèbre Ermitage, où vous aurez le temps de flâner pour admirer tous les trésors...

En savoir plus

Les thématiques

Les Nuits Blanches

S’il est un phénomène qui rend la ville de Saint Pétersbourg plus attractive, c’est assurément les Nuits Blanches. Tous les ans durant le solstice d’été, le soleil ne se couche pas. Attendue par les habitants qui sont restés emmitouflés tout l’hiver sous leur manteau de fourrure,

la période est aussi celle des festivals. On peut assister à la parade fluviale, clôturée chaque année par un gigantesque feu d’artifices, tiré depuis les remparts de la forteresse Pierre et Paul. De son côté, le Mariinsky programme de nombreux spectacles (ballets, opéras, musique classique...), tandis que les artistes de rue divertissent les promeneurs.

Si vous souhaitez faire l’expérience d’une balade au milieu de la nuit, tout en voyant clair comme en plein jour, que vous aimez la foule et les animations, cette saison est pour vous !

Un mage nommé Raspoutine

St Pétersbourg, 19 décembre 1916. Un corps est tiré des glaces de la Petite Moïka, c’est celui de Gregori Raspoutine.
Adulé par les femmes, protégé par la tsarine, Raspoutine était pourtant détesté des membres de l’aristocratie pétersbourgeoise.

Issu d’une famille paysanne de Sibérie, celui que l’on surnommait "le Moujik" a très tôt présenté des facultés particulière en matière de voyance. Arrivé à St Pétersbourg, ce sont ses talents de guérisseur qui lui permettent d’être recommandé auprès de la tsarine elle même, dont le jeune fils Alexis est atteint d’hémophilie.

De plus en plus présent auprès de la famille impériale, il deviendra si influent que décision sera prise de l’assassiner. Le meurtre, commandité par le beau frère du tsar, Félix Youssoupov, fera grand bruit et demeurera l’une des affaires les plus mystérieuses de l’Histoire de la Russie.

Les Ballets russes

Même si le ballet fait partie du paysage culturel russe depuis le 18e siècle, il faudra attendre Serge Diaghilev et sa célèbre troupe des Ballets Russes à l’aube du 20e siècle pour connaître la renommée mondiale et atteindre la consécration du genre.

Aujourd’hui, deux corps de ballet se toisent dans une lutte sans merci vers l’excellence : le Mariinsky et le Bolchoï. Ces deux scènes mythiques constituent d’ailleurs le point d’orgue de tout voyage en Russie. On en sort émerveillé, tant par le somptueux décors dans lequel évoluent les artistes que par la qualité de la programmation proposée chaque année.

Les ponts et les canaux

La légende raconte que Saint Pétersbourg a pour fondations les squelettes des milliers d’hommes qui l’ont construite.
Si le projet de Pierre le Grand était jugé ambitieux, voire impossible, c’est parce que le lieu choisi, à l’embouchure de la Néva, n’est qu’un chapelet d’îlots au milieu d’étangs marécageux.
De ces contraintes est née une ville traversée par de multiples rivières et canaux, qui compte aujourd’hui de 342 ponts aux styles architecturaux bien différents. Parmi les plus emblématiques on retiendra le pont de la banque et ses quatre griffons aux ailes dorées, le pont aux lions ou encore le pont égyptien.

D’avril à septembre, la navigation est ouverte et il est possible d’arpenter la ville en bateau, l’occasion de porter un autre regard sur celle que l’on surnomme "la Venise du Nord".
Quand vient le soir, les tabliers des 22 ponts qui enjambent la Néva se lèvent pour laisser passer les cargos, offrant aux visiteurs un spectacle tout à fait étonnant.